mardi 3 avril 2018

Le ménage sous surveillance

Faire le ménage. On sait tous ce que c'est. Ce n'est pas quelque chose qu'on aime particulièrement faire, mais voilà, il faut bien le faire. Parfois on fait un peu trainer, et d'un coup ça nous prend, et zou, on s'y met et on range tout. A son rythme. 

Sauf que parfois, pour diverses raisons justifiées, on ne peut pas le faire. C'était le cas pour moi. Merci la grippe. Et quand enfin j'ai eu l'énergie de le faire, voir la tâche qui m'attendait m'a fait freiner des quatre fers. Demain. Et le lendemain, je me lève, avec la ferme intention de m'y mettre, et finalement, c'est plus sympa le tchat, ou bouquiner. Ou regarder la télé. Cela s'est répété plusieurs jours.

Mais voilà. Monsieur décide que cela suffit. Il veut que je range, et maintenant. Et pour qu'il soit sur que ce soit réellement fait, une solution est là : photo de chaque pièce avant/après. Une estimation du temps nécessaire est évaluée, et voilà. Cette fois, je n'ai pas le choix. Soit j'arrête de procrastiner et je range, soit je serai punie. Je choisis la première option. Par défaut.

Un regard sur la pendule. 10 heures. J'ai trois heures. Mais quelle horreur. Déjà il faut prendre les photos du champ de bataille. La honte est là, montrer ce chantier ne me fait pas plaisir du tout. Mais je n'ai pas le choix. Que va-t-il penser de moi ?

Alors, pièce par pièce, photo avant, ranger-nettoyer, photo après. Je ne sais pas si vous avez déjà eu ce genre de punition, ou d'ordre, mais pour moi c'est une première. Honte d'envoyer les photos, stress de l'heure qui tourne étonnement vite, fatigue, nouvelle pièce, photo avant, ranger-nettoyer, photo après.

Et c'est sans compter sur les copains du tchat, qui suivent l'évolution avec intérêt (traduisez moqueries ou petites remarques du style "va ranger Héléa, l'heure tourne") lorsque je fais des pauses.

Et ça recommence, photo, ranger-nettoyer, photo. Ce jour-là, Monsieur a du avoir les oreilles qui sifflent. Parce que franchement, faire le ménage dans ces conditions, c'est humiliant. Je l'ai maudit plusieurs fois.

Enfin, cinq minutes avant l'échéance, j'ai terminé. Les photos envoyées, je me vautre sur mon canapé pour un repos bien mérité.

Espérons que ce sera la première et dernière fois. Faut pas pousser quand même....


Ceci-dit, quel bonheur de retrouver mon appartement tout rutilant !












8 commentaires:

  1. Pour te distraire, tu peux, si tu veux, venir faire le ménage chez moi. ;)

    RépondreSupprimer
  2. ahahahahahah j'adore!!! et j'imagine que oui cela ne doit pas être très marrant!! mais qu'est ce que je me marre!!
    Et sérieusement, c'est un travail d'éducation que je fais avec un de mes soumis. Il a pris des photos avant et je l'oblige à ranger et nettoyer son appartement!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais t'es trop méchante toi ! Vraiment, je te jure !

      Supprimer
    2. mais non juste une fesseuse!! lol

      Supprimer
  3. Tiens. J'ai eu la même punition...
    J'ai détesté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai surtout détesté le fait de me voir obligée de le faire, et de prouver que je l'avais fait. La honte totale. Mais le résultat en valait la peine.

      Supprimer

Je ne publie pas les commentaires anonymes. Merci de votre compréhension. Héléa