vendredi 20 avril 2018

La croisée des chemins

Dans l'article D/s Vs Spanker/spankee, j'expliquais les difficultés de mêler deux mondes si différents.

Et sincèrement,  je pensais que nous y arriverions. Chacun testait les jeux de l'autre, et tout semblait se passer bien.

Mais on se voilait la face, en fait. En lisant la toute première page de son blog, je n'ai pas reconnu celui avec qui je partage ces moments. Je découvrais une personne inconnue. Que se passait-il ? Nous restions des heures ensemble, et la façon dont il parlait de lui ne correspondait pas à cet homme que j'ai déjà tant de mal à quitter.

Comment pouvait-il être aussi sombre d'un côté, et si lumineux avec moi ? J'étais perplexe. 

Puis, vint son troisième article. SA vision de notre première "séance", notre premier "rendez-vous". Où j'appris tous les efforts qu'il faisait pour me faire plaisir. Même s'il le faisait de bon cœur, il en ressortait cette fois, que son plaisir, le seul, c'est la D/s, et uniquement cela.

Au moment où je découvrais ce récit, nous nous étions vus une autre fois, déjà. Et si nous avions gardé la même façon de faire, de mon côté, j'appréciais de plus en plus ces jeux totalement inconnus il y a encore un mois. Même si j'aime le côté punitions, j'aime l'écouter, l'entendre m'appeler en  permanence "ma soumise", qu'il prenne soin de moi comme il le fait.

Quel intérêt de laisser quelqu'un se perdre dans des jeux qui ne l'intéressent pas, si ce n'est pour faire plaisir à sa muse, comme il m'appelle aussi. Quel intérêt de "jouer" avec quelqu'un dont on sait qu'il s'ennuie ?

Et moi, moi, j'ai tellement envie d'en savoir plus, qu'il m'apprenne la soumission, j'ai tant envie d'un dominant, de lui en fait.

Alors, j'ai capitulé. Toute seule sans qu'il ne m'en ait jamais rien demandé. Un long poème (évidemment) où je lui disais que la chipie s'en allait, pour laisser la place à la soumise. Que ce serait dur, qu'il lui faudrait ne pas flancher, ne pas la laisser repointer le bout de son nez.

Je ne le connais que depuis peu. Mais je l'ai senti tellement heureux et soulagé que j'ai su que j'avais pris la bonne décision.

La croisée des chemins. Il faut parfois faire des choix. Le choix.  

Je l'ai fait. La fleur au fusil.








8 commentaires:

  1. Pas simple en effet! L'essentiel, c'est que vous trouviez le ton juste. Celui qui vous correspond à tous les deux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est ce qu'on essaie de faire à chaque rencontre ;-)

      Supprimer
  2. "j'ai capitulé. Toute seule sans qu'il ne m'en ait jamais rien demandé."

    De la meilleure façon qu'il soit alors ? ;-)

    Je suis passée vers chez toi hier. La prochaine fois, je te préviendrai un peu avant si tu veux qu'on prenne un verre ensemble :-) (J'y ai pensé en voyant le panneau sur la route).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la meilleure en effet.☺

      Quel dommage pour hier. La prochaine fois. 😚

      Supprimer
  3. si c'est ce que tu désires aussi, et qu'il est assez patient pour t'apprendre la soumission, alors oui pourquoi pas mais ne te perds pas non plus dans un monde inconnu! Garde toujours un œil ouvert!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cette chance, il est bel et bien patient avec moi :-)
      Je vais faire mon possible pour ne pas me perdre, promis ;-)

      Supprimer
  4. J’ignore si un jeu existe encore. Et s’il en existe un, si nous suivons des règles précises.
    Je sais que tu m’appartiens désormais. J’ai conscience de l’effort énorme que tu fais pour moi. Tu es devenue ma soumise.

    Nous pouvons vivre notre relation Domination/soumission tel que nous avons envie de la vivre. Mais je ne veux pas pour autant que pour nous, tu perdes ton coté « chipie » et que tu t’isoles de tes amis pour vivre cette relation.

    Mon cerveau est en ébullition pour beaucoup de chose mais je n’ai aucun doute sur nous. Je suis toujours présent pour toi et je serais toujours là.

    Je sais déjà que le lien très fort qu’il y a entre nous ne s’effacera jamais.
    D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Monsieur. Je n'ai vraiment pas l'impression de faire d'énormes efforts :-)
      Tout me va bien ;-)

      Supprimer

Je ne publie pas les commentaires anonymes. Merci de votre compréhension. Héléa