mercredi 2 mai 2018

Arnaud et Caro, ép. 10

6 mois plus tard....

"Caro ?"
"Mmm ?"
"Réveille-toi ma puce"
"Mmmmm"
"Allez, on doit se préparer. Tu ne veux pas débuter la journée par une fessée tout de même ?"
"Mmm booooon d'accord".

En prenant leur petit déjeuner, Caro le nez dans son café, Arnaud la regardant, amusé (ce cirque tous les matins, il lui fallait ses deux cafés pour être opérationnelle), ils discutèrent de la journée à venir. Présentation aux parents de Caro. Arnaud n'était pas stressé du tout. Il avait l'habitude de gérer.

Que de changement dans sa vie. Dans leurs vies. A quoi servait de vivre chacun de son côté, finalement ? Ils s'aimaient, et ainsi pouvaient être ensemble. Quand au jeu, il avait su anticiper. Discipline domestique. La miss filait droit. Et elle aimait se sentir encadrée au quotidien.

Il était prêt depuis un moment quand il la vit allongée sur le lit, toujours en pyjama. Il regarda l'heure, ils devaient partir dans une demi-heure.

"Caro dépêche-toi ! On va partir bientôt"
"Mais je suis fatiguée"
"Tu plaisantes ou quoi ? Ce sont tes parents, et si tu crois que je vais me permettre d'arriver en retard à cette première rencontre, tu rêves. Debout !"
"Olala tu es vraiment pénible ce matin Arnaud"
"Pour le coup, là, ce sera Monsieur"
"Mais...."
"Viens ici !"

Elle vint vers lui, habituée à obéir. Il l'attrapa par les deux bras, la maintenant en face de lui, debout, et lui dit :

"Tu as un sursis. On règlera cela en rentrant. Je ne veux aucun écart aujourd'hui sinon ce n'est pas une simple fessée que tu recevras. Compris ?"
"Oui Monsieur"
"File à la douche !"

Elle ne se le fit pas dire deux fois et ils purent partir à peu près à l'heure.

Ils rentrèrent en milieu d'après-midi, contents de cette rencontre. Tout s'était bien passé, Arnaud avait trouvé les parents de Caro très agréables, on sentait la famille unie, et avait bien compris que lui aussi passait bien.

Mais, il n'avait pas oublié qu'il avait quelque chose à faire. Il la regardait remuer dans tous les sens, essayant de noyer le poisson, babillant n'importe quoi, bref, pas tranquille.

Il la laissa une bonne heure dans cet état, et soudain :

"Caro, viens ici, tu te souviens de ce que je t'ai dit ce matin ? Je dois te punir"
"Arnauuuuuuuuuud"
"Monsieur"
"Pffff"

Là c'en fut trop. Il se leva et l'attrapa brusquement, la traina près du canapé où il s'assit et l'allongea sur lui. Les claques démarrèrent de suite, sur le jean qui la protégeait encore. Et pendant ce temps, elle eut droit à son petit sermon :

"Combien de fois t'ai-je dit de ne pas me parler comme cela ? Pas de pfff, pas de "tu es pénible", du respect. Parfois j'ai l'impression que tu as 5 ans. Tu n'as pas honte de toi ? "

Bien sur qu'elle avait honte, s'entendre dire qu'elle donnait l'impression d'être une petite fille, vraiment...

"Debout ! et baisse moi ce jean"
"Oui Monsieur"
"Allez, j'attends"

Lorsqu'elle se retrouva en culotte, il la repositionna sur ses genoux et repris la volée de claques, qui cette fois se faisait bien sentir. Elle commença à gémir et remuer, la connaissant il lui cala le bras directement dans le dos et coinça ses jambes avec l'une des siennes. Elle savait qu'elle ne pourrait plus bouger.

Au bout d'un moment,après avoir consciencieusement fessé Caro sur sa culotte, Arnaud la fit glisser, toujours à sa manière, tout doucement, et ensuite remontant sa main de la cheville aux fesses. Bien chaudes, d'ailleurs. Mais on voyait trop la différence de couleur entre là où se trouvait la culotte et autour. Il s'y remit, entendit Caro pleurer, tint encore un moment et craqua. Il baissa en intensité, arrêta carrément, dit que la punition était terminée.

Il la prit dans ses bras, l'emmena dans la chambre, l'allongea sur le ventre, et prenant le tube d'arnica dans la table de nuit, massa les globes rougis afin de soulager sa petite chérie.

Il se pencha, lui murmura "je t'aime" au creux de l'oreille, la remit sur le dos et pu passer à d'autres jeux, pour leur plus grand bonheur.



FIN ?


9 commentaires:

  1. ahhh voilà, je m'en doutais!! les bons ingrédients: de l'amour et de la DD!

    et nonn pas la fin, je suis sure que tu as beaucoup d'idées de bétises pour ta petite Caro!!! lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu, si tu veux on va jusqu'au mariage de leur troisième enfant ? lol

      Supprimer
  2. Bah non pas fin !!!! J'aimerai bien voir comment ils gèrent l'arrivée d'un petit bébé dans leur vie, moi 😀

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remarque, comme ça, mon blog va durer.... lol

      Supprimer
  3. j'espère que ton blog va durer de toute façon! Séjourner longuement avec les personnages qu'on a créés est très agréable, mais en imaginer de nouveaux est aussi très exaltant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci FF. Moi je suis admirative de votre capacité d'imagination. Vraiment.

      Supprimer
  4. Bah pourquoi fin?? Non ya encore pleins de choses à faire. Pleins de situations que tu peux imaginer!
    En tout cas sympa le coup de la rencontre 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon bon. lol. Vous êtes mes bourreaux de travail. Je vais y réfléchir, la petite souris qui passe pour la cadette, le père noël, qui apporte des cadeaux croustillants, etc etc (XD)

      Supprimer

Je ne publie pas les commentaires anonymes. Merci de votre compréhension. Héléa