jeudi 28 juin 2018

Vacances - Appréhensions

Ça recommence. Les vacances d'été se profilent à l'horizon. Et qui dit vacances dit séparation.

Maintenant, je sais ce que ça donne, plusieurs semaines sans Monsieur. Trac.

Alors oui, comme je le dis toujours, je sais que la vraie vie passe en premier. Je sais que je passe après. Mais j'ai beau le savoir, c'est dur quand même. 

Le point positif, c'est que je me sens en confiance, contrairement à la séparation du mois d'avril. Notre "couple" D/s fonctionne bien, nous nous faisons confiance l'un l'autre, nous nous connaissons bien maintenant, je ne vais pas me poser toutes ces questions ni m'inquiéter de la façon dont vont se passer nos retrouvailles. 

Je ne sais pas trop comment font les autres, dans ces cas-là. Une soumise avec qui je discute beaucoup, Calie, ne verra pas son Dominant pendant huit semaines. C'est sur que pour elle ce sera encore plus dur. Je ne vais pas me plaindre. 

Je vais essayer de m'occuper, plage, déjà, vu que je l'ai à portée de la main. Feu d'artifice et bal du 14 juillet, tiens, c'est cool ça. Je trouverai sans souci des occupations, cela devrait passer vite.

Je profiterai aussi de cette période pour écrire des petites folies, légères et amusantes. Pas de grandes réflexions, forcément pas non plus de récits de mon éducation, puisqu'il n'y en aura pas.

J'espère que nous réussirons à nous voir avant les vacances, ce n'est pas toujours évident de libérer une journée. Stop, pas de déprime. Il ne faut pas.

Quand même, c'est compliqué à gérer. La raison contre l'émotion. Oh, j'y arriverai. On y arrive toujours. Je suppose que pour Monsieur aussi cela doit faire bizarre. Quoique lui, il a toujours la possibilité de voir si mon bronzage s'améliore, avec la cam de surveillance lol.

Allez, haut les cœurs,  je sais que Monsieur me suivra de loin, et nous n'en aurons que plus de plaisir à nous retrouver.















9 commentaires:

  1. Je compatis...c'est très dur de devoir patienter avant de revoir notre dominant. L'année dernière j'ai survécu à 8 semaines de frustrations, ce sera pareil cette année. Et pour l'avoir vécu, je peux dire que les retrouvailles n'en sont que plus intenses, un véritable feu d'artifice riche en émotions et en plaisirs.
    Courage... je sais que tu es plus forte que tu ne penses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Calie. Tu as surement raison. Et comme j'ai dit, je ne peux pas me plaindre vu ce qui t'attend. Bisous.

      Supprimer
  2. c'est pareil, 8 semaines sans se voir, je ne sais pas comment je vais gérer ça. Bon en septembre je ferai ma rentrée scolaire à 35 km de chez lui (je ne sais pas si c'est une bonne idée de faire ça mais bon, le temps me le dira).
    cet été sera le premier avec autant de séparation, je vais devoir apprendre à gèrer ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément j'arrête de me plaindre. Merci pour ce témoignage Justine. J'ai fait une visite sur votre blog, il est vide ?

      Supprimer
    2. je pars en colo, juillet et août, et en août je pars pendant ses congés ....
      oui, il est vide, je n'arrive pas à le faire fonctionner comme je veux

      Supprimer
  3. Plein de courage à toi( à vous en faite)! Je ne peux pas savoir mais je peux comprendre que ça soit dur comme situation...

    RépondreSupprimer
  4. Ah, la plage! En attendant, la plage… Il est impératif de ne pas s'aventurer au soleil sans crème protectrice, nous assure-t-on, mais, nous avertit-on aussi, les crèmes solaires détruisent mers et océans et sont nocives pour la santé. La solution? N'aller à la plage que quand il pleut. C.Q.F.D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou, comme moi, se mettre dans l'eau dès qu'on sent que la peau chauffe. Comme ça on ne pollue pas la mer. Tiens j'ai appris récemment qu'après les sacs plastiques, les pailles débarquent sous l'eau. ET TUENT. Je n'aurais jamais cru qu'on irait jeter une paille à la mer mais bon.

      Bisous FF

      Supprimer

Je ne publie pas les commentaires anonymes. Merci de votre compréhension. Héléa