dimanche 19 août 2018

Demain

Demain, je l'attendrai sur ce fameux quai de gare. Je ne vais pas vous réécrire tous les ressentis que vous avez lus dans "Elle l'attendait", mais je sais que tout y sera.

C'est vrai que c'est long des vacances. Mais le côté positif c'est que l'on se rend compte que le lien est là. Certes on ne se voit pas (quoique cette fois nous nous sommes offert un petit rendez-vous imprévu dans un resto un midi, juste un resto c'était étrange mais tellement agréable, moi bien sur qui pleure à la séparation, lui qui me dit plus que dix jours ma soumise, oui c'est vrai c'est quoi dix jours ?) 

Et on y est. C'est demain.Il m'a dit qu'il était très motivé. Les questions se bousculent dans ma tête. Motivé, il veut dire quoi là ? 

Déjà, il veut une robe et, devinez.... Pourvu que le Mistral ne soit pas de la partie. (Mais il est le plus fol et le plus magistral, de la bande à Eole en un mot le Mistral, chantait Marcel Amont, il disait vrai...)

Les vacances ont été tout de même constructives, car on se parlait tous les jours, et nous avons créé notre discord. (moi : c'est quoi un discord ?). Bref, séparation, oui, mais finalement pas tant que ça.

Je suppose que nous sommes plusieurs qui allons retrouver nos Messieurs dans les jours à venir. J'imagine ce que vous ressentez les filles. 

Je vais arrêter là mon petit billet, il n'y a pas grand chose à ajouter, mais après-demain.... J'ai dans l'idée que oui.










4 commentaires:

  1. Sevré, tout seul dans son coin, il a dû ruminer tout un tas d'idées dont vous allez avoir la rougissante primeur. Heureuse femme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous croyez ? C'est vrai que souvent les Messieurs ont beaucoup d'imagination. La suite, ensuite...

      Supprimer
  2. Ah ! l'attente, en jours, en heures, en secondes comptées, en pensées affolées, en fragilité égarée, esprit chaviré, cœur battant... Quels instants délicieux, quelle ivresse ! Profitez-en bien, la suite passe toujours trop vite, et l'on se dit après, un peu déçue, que c'est déjà fini, sourire. Alors pourvu qu'il vous punisse, oui mais pas tout de suite, pas trop vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très joli commentaire, AnonyMiss, merci. Et Gréco à la fin, le top !

      Supprimer

Je ne publie pas les commentaires anonymes. Merci de votre compréhension. Héléa