samedi 15 septembre 2018

30000

Bébé blog n'en est plus un. Huit mois, et 30000 visites.

Que dire ? A part merci.

Merci de prendre le temps de venir lire mes petites histoires, réelles ou pas.

Merci de ne jamais être dans le jugement.

Merci aux fidèles qui commentent, ce qui me rassure.

Merci aux lecteurs silencieux, laisser un commentaire n'est pas chose aisée. Mais je sais que vous êtes passés.

Au début, on se lance en se disant qu'on va se planter. Qui sera intéressé par ma prose ? Et là, surprise, on se rend compte que si, il y a des visites, et pérennes. 

Alors, on continue, parfois c'est facile, on a des choses à dire, on trouve également l'imagination nécessaire pour inventer des histoires. 

Et parfois, sans rencontre, rien à raconter, et le syndrome de la page blanche peut aussi débarquer. Je pense qu'on a tous connu cela (sauf peut-être François-Fabien, lui, il m'énerve, il vous écrit des textes magnifiques en deux temps trois mouvements lol. Une bête de texte.)  

Céline, Cléa, AnonyMiss, MiAnge-MiDémon, François-Fabien, vous me donnez de la lecture, et savez m'encourager.

Voilà, je profite de ce moment, puis-je ambitionner les 50000 ? On verra. J'aime écrire, c'est l'essentiel. J'essaie de rester moi-même, le plus possible.

Et bien sur, merci à Monsieur Dartagnan, qui a fait de ma vie ce qu'elle est maintenant.

Héléa












6 commentaires:

  1. Merci pour le compliment, mais ce n'est pas forcément toujours, pour moi, "les doigts dans le nez". Rendez-vous donc, pour les 50.000. Et plus si affinités…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'était un compliment.. Et je me doute que ça ne vient pas forcément d'un coup. Mais quand même, vous avez une sacré imagination mon cher.
      50000. Ma foi, on verra. Je suis déjà bien contente.

      Supprimer
  2. C'est pas simple de tenir un blog, de savoir ce que l'on met de notre réalité et/ou de nos fantasmes. Toi tu le fais très bien, sans prétention. Tu es toi même et suivre les aventures que tu décris est un plaisir. Alors bravo.

    RépondreSupprimer
  3. Je pense qu'écrire d'abord pour soi-même, dans un plaisir égoïste (qui est pour moi, dans ce cas, une qualité), en toute simplicité et sincérité, sans pression ni prétention, est une promesse d'audience fidèle. Moi c'est ce qui m'a attirée et retenue ;-) Bravo à toi, c'est amplement mérité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, chère AnonyMiss. Je reste surprise, mais j'apprécie de voir cette fidélité dont tu parles. On écrit pour soi-même, c'est vrai. Pour faire partager nos expériences, aussi.

      Supprimer

Je ne publie pas les commentaires anonymes. Même avec des initiales. Merci de votre compréhension. Héléa