mercredi 26 septembre 2018

Marylou - C'est Lui (10)

C'est presque en apnée que Marylou suivit Pierre (ou plutôt fut trainée par lui) en direction de Franck. Celui-ci discutait avec un homme et sa soumise, qui portait un collier en cuir souple rouge. Pierre posa une main sur son bras pour attirer son attention.

Franck se tourna vers lui, sourit et lui dit bonsoir. Pendant qu'ils se donnaient mutuellement des nouvelles, son regard était fixé sur Marylou, qui dansait d'un pied sur l'autre, se demandant ce qui allait se passer maintenant. Elle ne pouvait que patienter, et attendre qu'ils aient fini de discuter. L'autorité naturelle qu'ils dégageaient tous les deux l'impressionnait.

Enfin, Pierre se tourna vers elle, la poussa légèrement en avant, et la présenta à Franck. Cher ami, voici ma protégée, Marylou. C'est une jeune femme qui découvre notre petit monde. L'amie de Laurent et Virginie, tu les connais, je crois ? Franck confirma. Je me suis engagé à la protéger. Marylou, voici Franck. Excusez-moi, je reviens vers vous plus tard.

Franck pris sa main, la porta à ses lèvres, et la garda. Il l'emmena vers le buffet pour prendre deux verres. Ils allèrent s'assoir, tout le monde n'étant pas arrivé.
Marylou était incapable de parler. Instinctivement, elle se sentait bien auprès de lui. L'attitude de Franck s'était légèrement modifiée. L'impression qu'elle avait était qu'il l'entourait entièrement, histoire de montrer à l'assemblée, attention, pas toucher.

C'est la première fois que vous venez à un munch, je suppose, lui demanda-t-il ? Cela doit être un peu impressionnant, non ? Elle ne put que confirmer, d'une voix timide. Mais ajouta que c'était intéressant. Ils discutèrent encore un peu, puis tout le monde étant enfin là, chacun s'installa à table. Pierre revint et s'assit près de Marylou, et bien évidemment Franck se mit de l'autre côté, à sa droite. Les deux hommes échangèrent un regard entendu. De leur côté l'affaire semblait réglée, Pierre n'empêcherait rien si ce qui se passait là se confirmait au cours de la soirée. C'est fou ce qu'un échange de regard peut signifier. Franck lui fit un signe de tête, rassurant et déterminé.

Assise entre eux, Marylou ne s'était rendue compte de rien. Elle se sentait bien, entourée de ces deux hommes. Elle se disait qu'elle était toute petite et qu'ils la protègeraient. C'était un peu puéril mais c'était son état d'esprit, là, maintenant. Elle regardait tous les autres convives, des soumis et leurs Dominantes, voire leurs Dominants, les personnes seules qui regardaient autour d'elles, espérant rencontrer "l'autre". Elle sentit des regards posés sur elle, aussi. Elle détournait aussitôt les yeux, ne voulant pas laisser croire quoi que ce soit. Moi, j'ai déjà trouvé. Peut-être ?

Les plats circulèrent, elle grignota, pas faim du tout.

Pierre fut, comme à son habitude, charmant et attentionné. Cependant, elle sentit qu'il "laissait" la parole très souvent à Franck. Qui, comme son Protecteur quelques jours plus tôt, lui posait gentiment des questions sur sa vie, ses hobbies... Il discutait avec quelques personnes assises près de lui, mais retournait invariablement vers Marylou. 

Il lui expliqua qu'il n'avait pas de soumise depuis 2 ans, ayant voulu faire une pause. Et que depuis quelques semaines il ressentait le besoin et l'envie de recommencer. Habitait-elle dans le coin ? 

Marylou se sentait si bien. Elle avait envie de s'appuyer contre lui. Mais instinctivement savait que ce n'était pas une chose à faire. L'image de Virginie glissant aux pieds de Laurent lui apparut, et elle voulut (si fort) être celle qui glisserait à ses pieds. Partie dans ses fantasmes, elle fut surprise lorsque Pierre lui dit qu'il était l'heure de rentrer.

Elle pensait que Franck allait la raccompagner, mais non, ce fut Pierre qui s'en chargea. Il l'avait emmenée, il était son Protecteur, il la ramènerait chez elle.
Pendant qu'elle mettait sa veste et récupérait son sac, elle vit les deux hommes parler sérieusement près de la porte. Marylou ne fut même pas curieuse de savoir ce qui se disait. Elle se laissait porter. Radieuse...









2 commentaires:

  1. Pierre et Franck savent parfaitement faire monter la pression. Et la maintenir. Quant à ce qu'ils se sont dit, ces deux hommes, à la sortie, il n'est pas besoin d'être grand clerc pour le deviner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Genre passation de pouvoir ? Sans notaire ? Héhéhé

      Supprimer

Je ne publie pas les commentaires anonymes. Merci de votre compréhension. Héléa