jeudi 13 septembre 2018

Marylou. Fait confiance.(5)

Marylou finit par répondre au cinquième appel de Virginie. Et accepta de la retrouver pour un verre en ville. Juste toutes les deux. 

Elle avait eu largement le temps de revoir dans sa tête, encore et encore, son amie glisser avec tant de naturel aux pieds de Laurent. Et son air heureux faisait plaisir à voir.

Bien sur Laurent l'avait déstabilisée, il n'était pas le même que d'habitude. Donc Laurent, DominantMonsieurMaître. Ça alors... Virginie soumise. Jamais elle ne l'aurait imaginé.

Elle se prépara, et rejoignit son amie. Celle-ci l'attendait, radieuse, et cependant légèrement gênée. Ce qui pouvait se comprendre, pensa-t-elle. 

Virginie ouvrit grand les bras et Marylou s'y précipita. Elle avait besoin d'être rassurée, et plusieurs heures passèrent durant lesquelles son amie lui expliqua sa vie cachée, son bonheur, et bien sur sa joie de savoir que sa meilleure amie était intéressée par la D/s, qu'elle franchisse le pas ou pas.

Elle lui expliqua le joli bracelet de cheville qui ne la quittait jamais. C'était en fait son collier, mais par discrétion, elle le portait à la cheville. C'est comme si Laurent était toujours près de moi. 

Hypnotisée, Marylou regardait ce collier, qu'elle connaissait, bien sur, en prenant conscience de sa vraie valeur.

Les craintes que pouvait encore ressentir Marylou, disparurent car elle n'avait jamais vu son amie malheureuse, déprimée ou marquée. Celle-ci cependant lui rappela que parfois certaines marques étaient bien cachées, mais qu'elle ne s'inquiète pas, si elle continuait dans cette voie elle saurait vite si elle était faite pour cela ou pas.

Vint le moment où Virginie lui proposa de revenir dîner chez eux. Lui expliquant qu'elle avait la grande chance d'avoir des amis dans ce milieu, que ni Laurent ni elle ne voulait qu'elle tombe sur un malade, et qu'ils devaient parler tous les trois pour savoir ce que recherchait exactement Marylou, en tant que novice. Il y avait plusieurs solutions, mais ils devaient en parler en toute franchise, en toute confiance. 

Marylou hésitait. Tout son corps était crispé. Elle voulait, ne voulait pas. Virginie se taisait et attendait. Souriait, confiante. Et lui tenait la main, en la pressant doucement. Et Marylou se décida. Si elle ne profitait pas de cette chance, elle qui était carrément obsédée par le sujet, cette chance d'être entourée et protégée, elle ne retrouverait jamais pareille opportunité. 

Elle sourit à son amie, et lui demanda quand elle devait passer chez eux. Rendez-vous fut pris le lendemain soir, 19 heures. Virginie précisa à son amie que peut-être un ami serait là, si elle n'y voyait pas d'inconvénient. Un Dominant de leurs amis, qui n'avait plus de soumise depuis quelques mois. Cela lui permettrait de voir qu'entre Laurent et Pierre, les Dominant étaient souvent des gens biens, et bien sur, rien n'obligeait Marylou à quoi que ce soit. Et un repas à quatre serait plus équilibré. Était-elle d'accord ? 

Mais Marylou avait franchi le pas, ne serait-ce qu'en répondant au téléphone. Elle répondit donc que oui, sachant qu'elle pourrait rentrer chez elle.

Elles se séparèrent en s'embrassant, et se promirent de se revoir le lendemain soir. Et Marylou, en passant devant une vitrine, surprit son reflet, avec un sourire radieux...






6 commentaires:

  1. Et bien, l'on n'a vraiment rien perdu à l'arrêt de vos confidences sur votre relation réelle : je suis Marylou depuis son arrivée sur votre blog, et je ne cesse de m'émerveiller, non seulement de votre qualité d'écriture, mais aussi du grand art que vous avez à faire évoluer votre récit vers... l'inexorable, sourire ?
    C'est vraiment très agréable et addictif, et l'on attend le numéro suivant avec grande impatience !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère AnonyMiss. Venant de vous, c'est un honneur. J'espère arriver à VOTRE qualité d'écriture, un jour...
      Oui, je pense que Marylou va prendre goût au bonheur de ce que je vis. Comment faire autrement ? C'est si bon.

      Supprimer
  2. Je l'aime bien Marylou 😊
    On sent une petite liaison entre Elle et Toi.
    Je rejoins AnonyMiss en disant que tu as une qualité d'écriture indiscutable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cléa. Vous êtes bien gentilles toutes les deux. Dois-je rappeler ce que je pense de TA qualité d'écriture ?
      Une liaison ? Bah disons que je suis un peu ma source d'inspiration, même si les circonstances à la base étaient bien différentes.

      Supprimer
  3. Le plaisir de l'attente. Pour Marylou comme pour le lecteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Et vous n'êtes pas au bout de vos surprises...

      Supprimer

Je ne publie pas les commentaires anonymes. Merci de votre compréhension. Héléa