mardi 2 octobre 2018

Marylou - Impatiente (11)

Marylou attendait son amie chez elle. Virginie l'avait appelée la veille pour savoir comment s'était passé le munch avec Pierre. Se rendant compte que Marylou était incapable de s'exprimer, racontant plusieurs choses à la fois, elle lui proposa de passer la voir le lendemain après-midi. Et lui conseilla de se calmer.

C'est une Marylou en jogging, cheveux détachés et mal coiffés, voire pas coiffés du tout, une tasse de chocolat coincée entre ses mains, que Virginie trouva en entrant. 

Elle demanda un chocolat aussi, et elles s'assirent sur le canapé. Allez, dis-moi tout ma grande, je veux tout savoir. Et Marylou raconta..

Tous ces gens, ces inconnus, les soumis, les Dominants, les colliers, les tables, le buffet. Mais que faisait-elle là ? Heureusement que Pierre était avec elle.

L'attente,  les regards des autres, sa curiosité, aussi, voir "en vrai" des gens qui faisaient partie du BDSM, l'avait impressionnée.

Et Franck..

Son regard profond, qui semblait dire, toi, je te connais. Son allure, décontracté mais sur de lui. Son sourire, qui l'avait charmée et fait fondre. Les envies qui lui étaient venues, les papillons dans le ventre, le léger malaise vagal du à ces émotions trop fortes pour elle.

Pierre, qui avait vu de suite qu'il se passait quelque chose, Pierre qui l'avait rassurée, fait boire et qui n'avait pas été fâché lorsqu'elle lui avait avoué l'origine de son malaise. Pierre est vraiment génial, tu sais, Virginie. Virginie sourit.

Le repas, où elle était entourée des deux hommes, mais elle était attirée par Franck, elle aurait voulu que tout le monde sorte. Elle raconta aussi à Virginie comment à un moment donné, elle n'était plus avec les autres, elle était dans sa bulle, seule avec son Monsieur Franck, assise à ses pieds, l'écoutant, attendant ce qui allait se passer, fantasmant sur toutes les photos vues, les récits lus, se mettant à la place de la soumise, reprenant enfin ses esprits et se retrouvant à sa place à table, complètement trempée.

Elle réalisa ce qu'elle venait de dire à son amie, jamais elles n'avaient abordé de tels sujet, et se mit à rougir. Virginie la prit dans ses bras pour la rassurer. Elle lui dit que maintenant, il fallait qu'elle se calme un peu, les choses n'allaient pas se faire en cinq minutes. 

Mais je fais quoi ? Marylou était inquiète, pressée, stressée. Son amie lui expliqua qu'une relation D/s n'était pas comme une relation vanille. La soumise ne décidait pas. Même si elle avait envie de mieux connaître Franck, c'est le Dominant qui choisissait sa soumise. Elle devait attendre. Si cela devait se faire, cela se ferait. 

Mais toi, Virginie, dis-moi. Raconte-moi. Comment ça se passe, je ne sais rien, j'ai envie, j'ai peur, je suis perdue. S'il te plait, dis-moi.

Promis lui répondit-elle, mais une autre fois. Et maintenant, tu files sous la douche, tu t'habilles (et autre chose que ce jogging horrible) et on va faire du shopping. Je ne te laisse pas comme ça, à te morfondre, certainement pour rien, d'ailleurs. Et coiffe toi ! Allez, file !

Et Marylou fila.. 












2 commentaires:

  1. Une petite pause qui n'en est pas vraiment une. Je sais pas pourquoi, mais je sens que ce shopping va être un moment majeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout pour se détendre. L'élément majeur viendra plus tard...

      Supprimer

Je ne publie pas les commentaires anonymes. Merci de votre compréhension. Héléa