dimanche 3 février 2019

C'est bien fait pour moi

Je suis indécrottable.
Je n'apprends pas.
Je crois tout ce que l'on me dit.


Voilà pourquoi le soir du Pandémonium, ce sont les oreilles basses et la queue entre les jambes (oui bon c'est une image), que je suis rentrée chez moi, alone.


Parce que deux filles m'ont regardée, dégoutées de ma tenue (pourtant après accord des responsables du Pandémonium, novice, tout ça, tant que je reste en noir).


Plus les réflexions. C"est une soirée Bédéèssème ! Tu ne peux pas venir comme ça ! Ca ne passera pas ! Et tes collants à pois, ça va pas ? Les gens ne vont pas aimer (les gens ?)
Tout ça pendant qu'elles enfilaient les tenues réglementaires, que je regardais, les yeux écarquillés, ohlala, c'est court et vachement troué quand même.


Bon.
J'ai repris ma valise, remis tout dedans, enfilé mes habits normaux (je me trouvais sexy et mignonne moi pourtant), ai récupéré mes sous de l'hôtel avec un peu de difficulté, je crois qu'elle les aurait bien gardés, et suis rentrée chez moi.
Ho mais non, reste, on ne voulait que t'aider, on est désolées. C'est ça, oui.


Conclusion, 48 heures de réflexion après.


Plus jamais.
Plus jamais je n'irai avec des gens que je ne connais pas sous prétexte qu'ils sont amis avec des gens que je "connais" et en qui j'ai confiance. Cela ne veut rien dire. Surtout pas que ce sont des filles sympa.
Admettre que peut-être elles étaient jalouses. ou légèrement bourrées avec leur bouteille de champagne (moi je n'ai pas bu, pas envie)..
Croire un peu plus en moi, et me foutre de ce que pensent deux bonnes femmes aigries.


Et tout faire toute seule. Comme ça, le peu de confiance en moi que j'ai, ne s'envolera pas d'un claquement de doigts, ou d'un regard écœuré.
C'est ma faute. Je n'apprends pas.


Je vais apprendre.





ps : je présente toutes mes excuses à ceux qui ont pris la peine de me répondre l'autre jour sur Fetlife, et qui ont vu leurs réponses supprimées puisque pour "apaiser" les choses j'ai "deleté" mon écrit. Aucune mauvaise intention, juste stopper l'affaire. Même si je n'oublie pas. J'apprends, j'ai dit. Merci à vous, ce n'était pas du tout un manque de respect de ma part. Plutôt un instant de doute, et si je m'étais trompée ? Et si je faisais du mal ? Donc pardon à tous. Si vous me lisez, vous savez que moi et les mauvaises intentions....







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Je ne publie pas les commentaires anonymes. Même avec des initiales. Merci de votre compréhension. Héléa