jeudi 14 février 2019

Nouvelle rencontre

La Valentine. Décidément. Sauf que là c'était justifié, chacun avait la même durée de route. 

J'attends dans ma voiture. Tranquille. Pas de stress. Des questions, genre "il est comment ?". Genre : "je suis comment ?".
Un véhicule se gare devant moi, Il descend. Je sais que c'est lui. Bizarre. Mais je le sais.
J'attends quand même. Son appel. Qui arrive très vite. 

On se retrouve en haut des marches, moment de flottement, bonjour, bise, on rentre ? Ouf, il prend les choses en main, j'adore ça moi.
On s'installe, et j'attends. Un peu gênée. Mais déjà, ça va, il me plait bien. Et moi ? Je lui plais ? C'est vrai, quoi, on n'en sait rien.

Pendant qu'on déguste nos boissons, il m'explique ce qu'il attend d'une soumise, je suis surprise, on parle de choses que je ne connaissais pas. 
Mais le bon feeling est là, il m'écoute, me demande ce que je pense de ceci ou de cela, parle de SSC.

L'heure tourne, je sens la séparation arriver. Et je me demande ce qu'il va se passer maintenant. On se revoit ? On ne se revoit pas ? J'attends.

Et là, il me bluffe. M'apprend que sans même me connaitre, il a réservé une chambre pour qu'on fasse mieux connaissance.
Mais que je n'ai aucune obligation. C'est une pré-réservation, qu'il peut annuler.
Égarement total. Je fais quoi ? J'ai envie. Je n'ose pas le dire. Que va-t-il penser de moi ? Au secours !

Je repense à la soirée chez Calamity, où une invitée m'a proposé de "jouer" avec son Dom et elle. Où sans réfléchir j'avais dit oui. Et ne l'ai jamais regretté.
Sauf que là c'est différent. Il deviendra peut-être mon Dominant, il ne s'agit plus d'un jeu d'un instant. 

Mais j'ai envie. 
Envie de quoi. De voir. Comment c'est avec un autre. Si je peux aller avec un autre. Si je vais enfin envoyer aux oubliettes l'autre avec sa rapière au côté.
Et.. Je dis d'accord.

Purée, même hôtel. C'est pas vrai. J'ai surmonté. Après tout, ce n'est qu'un hôtel. 
Re-flottement. 

Mais il a pris les choses en main.
Il y a du boulot, j'ai tout à apprendre. Challenge pour lui. craintes pour moi. Mais, il arrête si souci. 
Écoute mon cœur avec sa main, pour voir si les battements de panique se calment. 
J'ai découvert que je pouvais. Je pouvais aller avec un autre. Je pouvais me lover dans ses bras. Je faisais de l'humour (pas toujours apprécié, tais-toi), pour résumer j'étais bien. 

Des projets en vue, cours de shibari, entre-autres. Mais comme je sais où on sera, je n'ai pas peur.
 
Il n'y aura qu'une photo, c'était notre première fois.










1 commentaire:

  1. "L'heure tourne, je sens la séparation arriver. Et je me demande ce qu'il va se passer maintenant."
    On se revoit ? On ne se revoit pas ? Elle attend.

    C'est le 2eme moment crucial de notre toute nouvelle relation. Le premier, c'était 8 jours auparavant, par messagerie. La conversation prenait fin. Est-ce que je relance, ou on en reste là ? Je tourne autour de mon clavier pendant des heures. Et puis go, je me dévoile.
    Ça a failli ne pas le faire. Elle a hésité, j'ai du argumenter, plus ou moins maladroitement.

    Maintenant, c'est IRL, en face à face. Dans 5 minutes, l'instant se sera évaporé. Il faut décider. Lui révélé-je mon plan ? Au risque de passer pour un psychopathe ?
    Je reviens à des propositions plus traditionnelles ? Au risque de rentrer sans vraiment avoir passé de cap, et remettre à plus tard ?
    Râteau ou râteau ?

    Et puis je ne sais plus comment, on en vient à évoquer les hôtels. Signe du destin. Je ne réfléchis plus. "Tant qu'à parler d'hôtel, j'ai quelque chose à te dire ..."

    Wow. Elle est désemparée. Que pense-t'elle de moi ? Il est tout proche le râteau, avec ses dents qui pointent vers le ciel... Je cours vers lui à grandes enjambées.
    Et elle se met à sourire.

    Je savais que ce serait une journée magnifique.

    RépondreSupprimer

Je ne publie pas les commentaires anonymes. Même avec des initiales. Merci de votre compréhension. Héléa